Mobilisation jeudi 10 Janvier à Cahors devant la chambre d’agriculture à 15h

613 views
PARCE QU’ON NE PEUX PAS TOUJOURS LA BOUCLER!

Voici les raisons de notre colère…

DEMOCRATIE ET PLURALISME, LE PRESIDENT DE LA CHAMBRE REFUSE DE PRESENTER LES MOTIONS DEPOSEES PAR LA CONFEDERATION PAYSANNE

Lors de la dernière session chambre de la mandature, la confédération paysanne proposait 4 motions sur des questions d’actualité:

– une motion sur le retard de paiement des aides BIO, les dossiers 2016 n’étant toujours pas soldés,
– l’interpellation de l’Etat sur les problèmes récurrents de divagations de chiens et d’attaques de troupeaux avec récidive qui ont fait plusieurs fois l’actualité dans le département (articles dans les journaux et reportages sur FR3).
– une motion portant sur le dispositif d’indemnisation des calamités agricoles, défavorable aux exploitations diversifiées, sur le zonage « Vallée du Lot » qui pénalise les éleveurs situés sur la partie Causse des communes de vallée et sur les barèmes d’indemnisation des dégats de gibiers pour les producteurs en agriculture biologique
– une motion sur le maintien du financement par VIVEA du parcours « émergence » pour les porteurs de projet, en effet, comment favoriser l’installation de nouveaux porteurs de projet sans financer une formation leur permettant de conforter leur projet.

Le Président de la chambre d’agriculture a refusé de présenter ces motions au motif qu’après une session très longue, nous n’aurions pas le temps d’en discuter et que ces thèmes avaient été abordé durant la session, ce qui ne l’a pas empêché de « trouver » ce temps pour voter une motion sur l’irrigation et la nécessité de créer des réserves d’eau, sujet abordé presque à chaque session.
Les motions sont un élément de la vie démocratique normale dans une chambre d’agriculture. Elles concluent un débat auquel tout le monde peut donner son avis et, une fois adoptées, ont une portée forte et solennelle auprès des autorités auxquelles elles s’adressent.

La Confédération paysanne regrette et dénonce ce manque de démocratie qui entache la dernière session de la mandature et témoigne d’un certains mépris pour les agriculteurs bio, les porteurs de projets où les éleveurs en détresse concernés par ces motions.

Si vous êtes concernés par une ou plusieurs de ces motions ou que vous avez envie d’être simplement avec nous, rejoignez nous, bâillonné d’un foulard noir à 15h jeudi 10 janvier devant la chambre d’agriculture de Cahors. Amener vos amis, vos voisins et toutes personnes qui le souhaitent.

Confédération Paysanne du Lot
‍Place de la halle
46320 Assier
05.65.50.00.34
lot.confederationpaysanne.fr

Derniers articles "LUTTES EN COURS"

Revenir en Haut