Mobilisation en soutien aux « FAUCHEURS VOLONTAIRES »

208 views

Mercredi 31 juillet, 10h30 devant la gendarmerie à St Géry (Lot)

Suite à une action nationale des FV sur les terres du groupe RAGT (semencier) à Druelle (Aveyron) le 15/08/2018, ayant consisté à nettoyer un champ de tournesols mutés (VrTH), 58 FV avaient déposé une liste de leur nom et adresse au tribunal de Rodez le 16/10/2018. Ce 31 juillet Pierre Dufour est convoqué en gendarmerie. Comme à leur habitude, ces lanceurs d’alertes ont agi à visages découverts et en présence de la presse. Sans leurs actions non violentes de fauchages d’OGM depuis plus de 20 ans, nos champs, à l’image de ceux des Amériques, seraient envahis par les OGM et les pesticides avec leurs effets indésirables nuisibles et avérés sur la santé et la biodiversité…

Les Faucheurs Volontaires dénoncent la culture de ces «OGM cachés», principalement des VrTH (Variétés rendues Tolérantes à un Herbicide) obtenues par mutagenèse et multiplication de cellules isolées in vitro. De nombreuses démarches (courriers, rendez-vous aux ministères, DRAAF, etc.) et des mobilisations citoyennes ont tenté de faire valoir nos droits de paysans et de citoyens à produire et à consommer sans OGM ni pesticides et à sauvegarder notre patrimoine commun. L’arrêt du 25 juillet 2018 de la CJUE (Cour de Justice de l’Union Européenne) a confirmé que ces plantes sont bien des OGM au sens de la directive 2001/18/CE et ne peuvent être exemptées de son champ d’application. Cet arrêt de la CJUE est rétroactif et d’application immédiate. Ces variétés sont donc cultivées illégalement car elles ne suivent pas la réglementation :
« Les OGM doivent être autorisés [ou non] après une évaluation des risques qu’ils présentent pour la santé humaine et l’environnement. Ils sont alors soumis à des exigences de traçabilité, d’étiquetage et de surveillance. »

Sur 607.000 ha de tournesols cultivés en France en 2019, environ 200.000 ha sont des tournesols OGM. L’industrie semencière continue de passer en force, dans l’assourdissant silence des Pouvoirs Publics et au mépris des populations.
A l’heure où se profilent d’autres OGM issus de nouvelles techniques de modification génétique, le groupe RAGT investit les lieux de décision pour que ces « nouveaux OGM » se retrouvent eux aussi cachés dans nos jardins, nos champs et nos assiettes !

NON aux OGM, NON aux pesticides, NON au brevetage du Vivant.
NON aux risques agronomiques : développement de résistances aux herbicides entraînant l’augmentation des doses ou l’emploi d’autres herbicides toujours plus dévastateurs et la contamination par les pollens des plantes apparentées, sauvages ou cultivées non OGM.
OUI à la préservation de nos systèmes agraires locaux, de notre santé et de notre environnement.
OUI à une alimentation choisie et de qualité.

Quand tous les moyens légaux ont été utilisés, les citoyen-nes n’ont plus à leur disposition que la désobéissance civile non violente.
Ils sont en état de nécessité selon l’Article 122-7 du code pénal qui permet de désobéir à la loi au nom des valeurs supérieures ordonnées pour le bien commun.

Pierre Dufour est convoqué ce 31 juillet à la gendarmerie de St Géry
Soyons nombreux à le soutenir et à manifester notre opposition aux OGM
importés ou cultivés en France, aux pesticides, au brevetage du vivant.

Derniers articles "ACTIONS"

Revenir en Haut