L’eau : un bien commun

411 views

Citoyens du Lot, défendons sa qualité !

par Véro

Soucieuse de la qualité de l’eau dans le département du Lot, Liliane Réveillac, soutenue par des scientifiques, a organisé une réunion à Corn, le samedi 23 juin 2018.

Elle y a détaillé ce qu’elle dénonce dans sa lettre ouverte à M. MALVY, président du comité de bassin de l’agence de l’eau Adour-Garonne, lettre restée sans réponse et sans réaction visible à cette date. Pour lire la lettre, cliquez ICI

L’expérience des précédentes installations devrait être prise en compte pour éviter la multiplication de ces installations sur le sol lotois. Malheureusement ce n’est pas le cas. Dès cet automne va démarrer la construction de 4 nouvelles unités de méthanisation agricole en petit collectif dans le Ségala : Gorses, Labathude, Espeyroux et Viazac, avec épandage du digestat sur 29 communes, et qui concernent 35 agriculteurs (site: http://methaseli.fr).

Les méthaniseurs de Mayrac et Gramat sont déjà en service en dépit des irrégularités relevées par le collectif. Quelques exemples relatifs à celui de Gramat :

– les plans présentés à l’État ne correspondent pas à ce qui est réalisé et visible sur le terrain (quand il est possible de s’en approcher sans risque, quand bien même vous êtes sur la voie publique).

– La colonne d’évacuation de l’hydrogène sulfuré qui existe sur le plan n’existe pas sur le site

– aucune étude hydrogéologique n’a été réalisée

– Aucun traçage n’a été demandé sur le site de Gramat et sur les sites de stockage, ni par le Parc, ni par la mairie

– Les cheminées doivent être plus hautes que le digesteur, ce qui n’est pas le cas à Gramat (« Les gaz dégagés par les soupapes doivent être déportés au-dessus des installations par une cheminée, dont l’orifice doit être situé à plus de 3m au-dessus du dernier niveau accessible ». Source Ineris)

– Chez les agriculteurs, les poches sont à plat sans merlon de sécurité ni de clôture et ne sont pas déclarées ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement)

– Des photos aériennes du site révèlent le stockage de produits toxiques. Un tel stockage supérieur à 1m3 nécessite l’existence de bassins de rétention ; aucun n’est visible sur le cliché.

Vous mettrons ici prochainement toutes les informations en postant le diaporama monté par le collectif sur Youtube.

Lors de cette réunion, des personnes ont également posé la question du coût public de ces installations, subventionnées par l’argent public à hauteur de 30%, coût alourdi par les dépenses liées à l’accès aux méthaniseurs tels les travaux effectués sur le Pont de Carennac pour permettre le passage de véhicules de 44T et la déviation de Gourdon. J’y entends aussi que même le GR6 a été détourné du côté d’Issendolus (info à vérifier).

Après 4 heures de présentation sur la gestion de l’eau en France, le principe de la méthanisation, les répercussions de l’épandage en milieu karstique (Causses) ou hydromorphe (Ségala), les décisions prises dans le Doubs et le point sur les installations lotoises, je salue le travail de recherche et de suivi réalisé par le collectif. Je le félicite aussi pour son rôle de lanceur d’alerte (contact avec J. Bové, la préfecture, les instances locales ; la lettre aux élus locaux ; la publication de la lettre ouverte dans la presse nationale – Médiapart – Le Monde) ; la distribution de tracts, etc…).

Bien qu’ayant déjà participé à d’autres réunions sur le même sujet, j’ai appris énormément de choses et, si je reconnais que ces informations sont utiles pour intégrer la nécessité d’agir et être capable d’argumenter son choix, je regrette que cette rencontre ne se soit pas terminée sur la décision d’une action de groupe. Le public présent faisait partie des convaincus et il aurait été judicieux d’alléger quelque peu la présentation pour s’accorder un temps de discussion sur les manifestations et actions à mener conjointement et se fixer un rendez-vous.

 

Citation de Liliane Réveillac : « L’eau nous appartient, nous devons être garants de sa qualité »

 

Pour en savoir plus :

Site du Collectif Citoyen Lotois pour Pour une MÉTHANISATION raisonnable :
https://metha46.wordpress.com/

Le Monde : « Non aux épandages polluants qui menacent les sites archéologiques des causses du Lot » :
https://lemde.fr/2K4XKHz

Médiapart : « Lettre ouverte à Martin MALVY, président du comité de bassin Adour-Garonne » :
http://bit.ly/2tEw1CO

 

Derniers articles "ACTIONS"

Revenir en Haut